Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

lundi 6 novembre 2017

Le travail des ponys

Durant le dernier rassemblement des ponys de l’ouest, nous avons fait travailler nos ponys comme il se doit et dans différentes disciplines

Vous avez peut lire dans un article précédent, qu’une des épreuves était le parcours d’obstacles.
 

Après un petit repos bien mérité, nous avons fait travailler les ponys sur différentes allures. 

Les exercices se sont déroulés en manège ouvert; les drivers au centre avec la grande chambrière et les ponys devant tourner en rond, maintenues par la longe.
 

La première allure travaillée fut le déplacement simple pour lequel la pony doit marcher au pas, en tenant le buste droit, la poitrine en avant, et la tête haute.

La deuxième allure est le pas enlevé (ou pas de parade) : la pony doit avoir le buste droit et la poitrine en avant, cambrer les reins, porter la tête haute, lever haut la cuisse en portant le genou à hauteur de l'aine et pointer le pied vers l'avant.

La troisième allure est le trot, la pony doit accélérer l'allure, courir lentement,  en levant haut les talons et les faire claquer sur les fessiers.

Ensuite nous avons travaillé le premier pas sauté. La pony doit, un pas sur deux, faire un  petit saut, toujours sur la même jambe.
Puis nous avons exercé les ponys au second pas sauté, pour lequel la pony doit faire un petit saut à chaque pas.
Il y a eu enfin le pas de polka. Cette allure est la plus difficile à pratiquer pour les ponys, notamment par le fait que le terrain n’était pas plat et que le pas de polka est un pas glissé.
 

Après ces exercices que nos pony ont accompli à tour de rôle, nous sommes passé au travail de force.
 

Un ensemble de plusieurs bastaings ou rondins de bois assemblés a été relié au harnais de chaque pony par une lourde chaîne. Chaque pony, par l’unique force de ses jambes, devait traîner ces charges sur le sol caillouteux. Cet exercice a débuté au pas normal, puis s'est accéléré jusqu’au pas de course. Cet exercice a achevé d'éreinter nos ponys.

Après un brossage et un nettoyage complet et méticuleux de nos ponys, nous avons pu les préparer pour la soirée ...

 Travail des différentes allures

Travail de force des ponys.

vendredi 20 octobre 2017

Le bal des ténèbres

Nous participerons le samedi 25 novembre 2017 au bal des ténèbres à l'Elixyr (17). N’hésitez pas a venir nous voir.


mercredi 11 octobre 2017

Automne

La saison estivale se termine sur une petite note d'amertume : en effet, cette saison ne s'est pas achevée comme nous l'avions souhaité. J'avais pour projet de réaliser une série de clichés photographiques au début du mois de septembre ; mais cela n’a pas pu se faire, en considération des conditions climatiques qui ont été plutôt mauvaises pour notre activité qui se déroule principalement en extérieur. Par ailleurs, plusieurs événements d'ordre à la fois personnel, professionnel et de santé nous ont contraint à reporter ce projet.

Malgré cela, nous avons travaillé activement sur différents projets.

Vous avez certainement constaté qu’un nouveau blason est apparu pour le groupe des Ponys de l’Ouest. Le but du blason est de donner une identité au groupe.
Mon projet, à plus long terme, est d'étendre le groupe à la France ; mais cela nécessite encore beaucoup de travail.

Le mois de septembre a également permis à la pony Alcyone, de compléter sa nouvelle tenue et d’y apporter quelques modifications ; elle en a aussi profité pour achever sa nouvelle combinaison en lycra.

J’ai, pour ce qui me concerne, travaillé sur la conception d'un nouvel harnais pour ma pony : La fabrication de ce harnais sera certainement confiée à la sellerie du Donjon au cours du prochain printemps.

J’ai également travaillé sur la maquette des nouveaux flancs du sulky. Nous nous sommes rendus cette semaine chez l’imprimeur pour passer commande, Nous sommes actuellement en l'attente de son devis. Ce travail a pour but de rendre le sulky plus lumineux et d'harmoniser les couleurs de l'attelage. Dans ce même esprit, je suis en quête d'une nouvelle tenue de driver accordée avec les futures couleurs de l'attelage.

J’ai également imprimé une série de cartes de visite que nous pourrons distribuer durant nos prochains événements.

Ce n'est donc pas parce que les feuilles tombent et qu’il pleut que l’activité est morte. Bien au contraire nous profitons de ces instants pour travailler sur la saison à venir ... 



Le sulky

mercredi 20 septembre 2017

Saut d'obstacle

Nous avons profité du dernier rassemblement pour faire évoluer nos ponys dans des exercices plus périlleux. 
Il y a eu au préalable, un entraînement et des démonstrations sur les différents pas de parade équestres : cet exercice fut pour nos montures, un simple échauffement. 
Dans un second temps et après une courte période de repos, nous avons débuté les épreuves du parcours équestre qui avait été aménagé dans la cour d'honneur du domaine. Après leur avoir expliqué la manière d'aborder et suivre le parcours, nos équidés furent mises à l’épreuve. Les ponys dirigées successivement par différents drivers, on dû réaliser le parcours plusieurs fois et à différentes allures : pas, trot et galop. 
Vint enfin l’épreuve de vitesse, qui comportait plusieurs obstacles, et qui fut remportée largement par l’équidé Jolie Cœur ...

Le parcours

Le saut d'obstacle de la pony Alcyone

dimanche 27 août 2017

Quelle nécessité de faire des rassemblements de Ponys ?

Bonjour à toutes et à tous,

Comme vous le savez certainement, j'organise tous les ans, un rassemblement de ponys, dans l'ouest de la France. 

Après quatre années d'expérience réussie dans l'organisation de cet événement, je pense qu'il est désormais possible de faire évoluer cette manifestation et de lui donner une plus grande dimension. 

Pour cela, j'aimerais recueillir vos avis et savoir si cela pourrait intéresser des personnes qui pratiquent le pony en France, de se retrouver une fois l'année, afin de vivre pleinement et en réel cette passion. 

J'aimerais aussi savoir à quelle période de l’année un tel rassemblement vous paraît être le plus favorable ; car  jusqu'à présent, tous les rassemblements que j'ai organisé, se sont déroulés au début du mois de juillet.
 

Jusqu'à ce jour, j'ai préféré limiter la participation aux couples de ponys (boys ou girls) avec driveurs ou driveuses. Faut-il accepter également les ponys (boy ou girl) seul(e)s ?


Y-a t'il lieu également d'accepter les débutantes et débutants : sachant qu'il faudra alors que je prévoie et organise une session de formation durant ces rassemblements.
 

Voici une autre question qui se pose : comment communiquer plus largement pour créer une fédération des ponys de France ? Il existe peut-être des sites plus spécialisés que je ne connais pas. Avez-vous des informations concernant de tels sites ?

J'ai aussi l'intention de créer une "newsletter" pour informer directement les personnes inscrites sur les différentes activités que nous organisons.

Je crois qu'il est nécessaire de faire perdurer ce type de rassemblement, afin que les ponys de France puissent se retrouver en réel, et avoir elles et eux aussi leurs événements.
Il me semble en effet que les ponys de France ont un réel besoin de se rassembler pour exister.
 

Merci de vos réponses ou commentaires à mes interrogations.

Si cela vous intéresse ou si vous avez une ou des idées en rapport avec ce post, je vous remercie par avance de bien vouloir répondre par la boite de dialogue "Nous écrire"...


dimanche 13 août 2017

Témoignage de Pandora

Bonjour, voici un texte de la Driveuse Pandora qui exprime ses sentiments lorsqu’elle drive son ponyboy « Joli cœur ». Ce témoignage m'a été envoyé après le rassemblement des Ponys Grand Ouest des 8 et 9 juillet 2017.

En ce superbe week-end des 8 et 9 juillet qui fut très ensoleillé, je me suis rendue, accompagnée de mon ponyboy « Joli Cœur » et du photographe Césare, en Charente-Maritime,  chez Maître Paul et sa Pony Alcyone, nos amis, pour y vivre une journée forte en émotions.
Nous avons été superbement accueillis, avec un excellent repas, dans un sympathique hébergement.
Maître Paul et Alcyone sont comme toujours très attentionnés.

Nous sommes débutants dans le domaine des ponys et nous avions très peur de ne pas être à la hauteur. Nos hôtes se sont montrés très protecteurs et ils nous ont gentiment prêté du matériel, ainsi que des tenues.
Tout s'est très bien déroulé, dans la bonne humeur. Nous avons fait en fonction de nos moyens et capacités,
Nous avons pris beaucoup de plaisir. Nous avons eu aussi beaucoup d'émotions ; les larmes ont coulé devant tant de beauté. La pony Alcyone avec son driver, nous avaient réservé une surprise : une superbe tenue d’une grande beauté ... waouh !

Mes ressentis lorsque je suis driveuse : j’avoue avoir beaucoup de plaisir et d'émotions et y prendre de plus en plus goût, même en tant que débutante, être de mieux en mieux dans cette activité, me sentir de plus en plus à la hauteur et en grande complicité avec mon pony boy : Un simple regard, un simple mot ou geste pour nous comprendre. J’ai envie de bien le guider, de le rassurer et le respecter dans ses limites. Je veille à sa sécurité, car avec les sabots cela peut être parfois un peu risqué.
Ce n'est pas spécialement difficile : il faut juste rester concentrée.
Pour ma part, il y a une forme de fétichisme, car certaines matières utilisées sont attrayantes ; cette discipline me paraît également être en relation avec le bondage. J’aime le travail dans le respect. Une forme d'art et de beauté pour sublimer le pony. Faire en sorte qu’il ait confiance en lui et qu’il y prenne du plaisir. Je ressens ses peurs et ses angoisses, son plaisir, ses doutes et ses certitudes.
Je suis très fière lorsqu'il est pony boy et je suis toujours très émue. Je ressens des émotions très fortes, comme si notre étions dans notre bulle, dans notre rêve, alors cependant que l'activité est bien réelle !
Je pense que la difficulté que rencontre mon pony boy est de gérer sa grande timidité et d’affronter le public ainsi que ses différentes réactions.

Ce que je préfère faire avec mon ponyboy : ce sont les démonstrations de chevaux de cirque et les prestations devant du public. Cela exige de notre part que nous dépassions nos limites. Un immense merci à mon Joli Cœur pour le plaisir et la fierté qu'il me donne. la confiance qu'il m’accorde.

Encore merci pour cette superbe journée au driver Paul et à la ponygirl Alcyone. Je remercie aussi Césare le photographe...

Pandora 

Driveuse Pandora et son pony boy Joli Cœur au donjon de Veras.

jeudi 3 août 2017

Interview de la pony Alcyone par Pénélope

Pénélope : Bonjour Pony Alcyone, ravie de vous rencontrer.
Pony Alcyone : Bonjour Pénélope elle est ravie de vous recevoir pour cette interview.
(Attention : la pony Alcyone parle toujours d’elle à la troisième personne)

Pénélope : Pony Alcyone, de quelle race de pony êtes-vous ?
Pony Alcyone : Elle est de race « Postier breton » Son driver l'a inscrite à l’Union International des ponys ; elle porte le numéro 86.

Pénélope : Depuis combien de temps pratiquez-vous le ponygirl ?
Pony Alcyone : Cela fait déjà quatre années qu'elle pratique cette discipline avec son driver Maître Paul.

Pénélope : Est-ce une pratique difficile ?
Pony Alcyone : Non cela n’est pas difficile ; en réalité, cela est à la portée de tout le monde, y compris des débutantes.

Pénélope : Lequel de vous deux a eu l’idée de cette pratique ?
Pony Alcyone : C’est son Maître Paul qui a emmené progressivement Alcyone dans cette activité. Alcyone n’a fait que suivre ce que son Maître désirait. Elle est bien sûr consentante.

Pénélope : Prenez-vous du plaisir à pratiquer le ponygirl?
Pony Alcyone : Oui bien sûr, car cela demande beaucoup de travail et de préparations. C'est aussi un plaisir pour elle, car elle change de personnalité.

Pénélope : Pour vous, est-ce une forme de fétichisme quelque part ?
Pony Alcyone : Non, pas du tout. Elle n'est pas fétichiste ; il n'existe pas de rapport entre l'activité de ponygirl et le fétichisme. Elle pense toutefois que cette discipline peut attirer les fétichistes du lycra, du cuir, du vinyl, des chaînes etc ... car toutes ces matières entrent dans la composition d’une tenue de pony.

Pénélope : Pratiquez-vous beaucoup l'entraînement ?
Pony Alcyone : Les entraînements se font de façon sporadique, suivant les conditions météorologiques et l’emploi du temps social de la pony.

Pénélope : Prenez-vous du plaisir à confectionner ces superbes tenues ? Je sais que c’est vous qui les réalisez.
Pony Alcyone : Les tenues précédentes ont été pour parties achetées dans différents établissements ; j'en ai confectionné moi-même une partie, parfois avec l'appui de professionnels.
Pour ce qui concerne la dernière tenue, elle a été réalisée en grande partie par un professionnel de la sellerie.
Une partie a également été achetée et une autre a été fabriquée par son Maître. Sur cette dernière tenue, elle n’a travaillé que sur la combinaison en lycra.

Pénélope : Quelle est la nature de votre relation avec votre driver, lorsque vous êtes ponygirl ?
Pony Alcyone : Son Maître est son driver officiel depuis le début de sa relation avec lui . Personne d'autre n'a drivé la pony.

Pénélope : De quoi avez-vous peur ?
Pony Alcyone : Elle a surtout peur de ne pas voir un obstacle et donc de se blesser. Les chaussures sabots constituent une réelle difficulté et tout faux pas peut causer une déchirure musculaire au niveau de la cheville. Elle a aussi peur de ne pas bien faire ; car son Maître est très exigeant avec elle. Elle a aussi des appréhensions si la personne qui est dans le sulky est différente de son driver.

Pénélope : Ressentez-vous de la fierté à être pony ?
Pony Alcyone : Elle a en effet un peu de fierté 
; car il faut l’avouer,  il n'y a pas beaucoup de vraies ponygirls en France ; elle est donc un peu comme une chef de file : c'est une responsabilité qu’il faut qu’elle assume. 

Pénélope : Quand votre driver vous attelle à son sulky, que ressentez-vous ?
Pony Alcyone : La pony à le plaisir de pouvoir promener son driver a bord de son sulky. Le sylky est une fabrication de son Maître et il est prévu pour des terrains très techniques. Cependant, s'il paraît relativement lourd , il n’en est rien en réalité. Elle tire le sulky facilement, y compris sur des parcours difficiles.

Pénélope : Et avoir un photographe qui vous suit, cela est-il intéressant ?
Pony Alcyone : Oui bien sûr ; notre photographe Cesare nous suit depuis le début. Il fait de très beaux clichés de notre activité qui servent à alimenter les différents sites internet que nous réalisons. Cela permet de montrer notre passion à un large public. Cesare, avec les années, est devenu un complice avec elle ; il sait bien détendre la pony ; il est même devenu un ami.

Pénélope : Merci de vos réponses ; ravie de vous avoir rencontrée ; cela fut un plaisir immense. À très bientôt, j’espère.
Pony Alcyone : À très bientôt Pénélope...



Pony Alcyone avec Pony Jolie Coeur. Photo Cesare - Montage MP