Paul et Alcyone Ponygirl

Paul et Alcyone Ponygirl
Paul et Alcyone Ponygirl

mercredi 22 mars 2017

Pet-play et pony-girl

J’ai lu dans un débat, l’idée émise par un participant de réunir en France les pratiquants du pet-play.
Bien sûr, beaucoup de personnes aimeraient participer à ce type de manifestation ; cependant il n'y a personne pour organiser un tel rassemblement. 


On m’a également posé la question suivante : « Je voudrais savoir si le Pony girl est basé sur le même principe que le pet ? »
 

C’est de là que je me suis posé une autre question : le pony-girl fait-il partie du « pet-play » ?
 
Le terme « pet-play » contient une association de deux mots : le terme "pet" et le terme "play".


Le mot « pet » signifie    « animal de compagnie »  Le cheval est-il selon vous un animal de compagnie ? Personnellement, je ne le pense pas. Le cheval a été domestiqué pour aider l’être humain dans ses travaux et ses déplacements ; mais il n'est certainement pas un animal de compagnie. 

Le mot « play » signifier « jouer » : Et là, je peux vous assurer qu’avec ma pony, je ne joue pas.  Comment peut-on jouer avec un cheval ?  Ce n’est pas avec tout l’investissement et tous les moyens que nous avons mis en place, que nous pouvons nous permettre de jouer ; ou alors ce jeu nous demande beaucoup d’énergie et de temps. 

Finalement, je ne pense pas que le « pony-girl » fasse partie du « pet-pay ».
 

D'ailleurs, sur un sujet voisin, je m’étonne que les « fox-renards » se revendiquent du monde des « pet ».
 

Je préfère plutôt définir notre activité par les mots suivants :  
« animal humain ». Ce terme correspond mieux à notre pratique que la simple signification :  « jouer à l’animal de compagnie ».


Salon Eropolis de Rennes 2017. Pony Alcyone promène notre hôtesse.
Photo Césare, mise en forme MP.

vendredi 17 mars 2017

mardi 7 mars 2017

Animaux de tous poils

Donner de jolis noms d’animaux à sa partenaire, cela est plutôt gentil et cela passe en général très bien dans notre société. « Ma petite chatte » ou bien « mon lapin »...
Mais traiter sa partenaire de « chienne » ou bien de « cochonne » là, nous ne sommes plus dans le même registre !
 

Traiter sa partenaire de chienne ne signifie pas que votre partenaire ait les comportements d’une chienne ni la vie d'une chienne, ou qu'elle soit une chienne. Et cela ne signifie pas non plus que vous la considériez comme une chienne.
On peut simuler la vie de l’animal et dans ce jeu,  tenter de se rapprocher au plus près possible du costume et du comportement de cet animal, sans pour autant être cet animal.
Ce n’est pas parce que vous traitez votre partenaire de chienne ou que vous lui donnez a manger et à boire par terre et dans une gamelle que vous considérez qu'elle est une chienne : il s'agit en réalité d'un jeu érotique partagé par le couple.
 

Il faut donc faire la différence entre un jeu érotique et la vie d’un vrai animal.
 

L’animalisation est une activité ludique, au même titre que transformer sa partenaire en table, en domestique, en jouet ou en tout autre objet.

Pour nous qui sommes dans le monde des pony, il s'agit de la même démarche :
Pony Alcyone est une Femme  consentante et qui s’est investie dans le monde du D/s.

Avec son Maître, elle réalise et revendique un parcours de vie et un choix personnel qui nous a conduit dans la démarche de l’animalisation.
Quand Alcyone est dans son activité de pony, jamais son Maître ne la maltraite ou ne la dévalorise. Bien au contraire, Alcyone est heureuse et prend un vrai plaisir à être attelée au sulky, et son Maître est très fier d'elle quand elle le promène.
Pony Alcyone, travaille dur afin d'être au plus près possible de la réalité des chevaux.


Être une pony est un travail et non une contrainte.

Salon Eropolis de Rennes février 2017 Pony Alcyone promène son Maître en compagnie de notre hôtesse. Photo Césare, mise en forme MP.


lundi 20 février 2017

Driver Paul, pony-Alcyone et BDSM

Avec Alcyone, j’ai une relation D/s : J’éduque Alcyone à ma façon. Alcyone parle d'elle-même à la troisième personne ; elle a des objectifs et des contraintes. Je sévis quand elle commet des fautes, en conformité avec mon enseignement. Avec elle, je travaille sur différents domaines du BDSM.

Quand je pratique avec elle l'activité de pony-girl, Alcyone devient mon animal favori que je chéri. Et ce n'est pas parce qu’Alcyone est corrigée dans le cadre de son éducation, qu’elle l’est quand elle est pony. Je sais faire la part des choses. D’ailleurs, j’ai déjà écris un article sur cette problématique: pony-et-violence.
Je ne confonds pas le pony-girl et le SM.
 
Je suis le Maître d'Alcyone. Mon esclave m'a donné son corps et son âme. Cette relation est très sérieuse pour moi : Je la considère comme telle et je ne permettrai à aucune personne de la remettre en question, que l’on aime ou pas notre pratique...


Salon Eropolis de Rennes 2017 Pony Alcyone promène notre hôtesse.

mardi 7 février 2017

Salon Eropolis de Rennes 2017

Pony-girl Grand Ouest était présent au salon Eropolis 2017 de Rennes.
Nous avons reçu un accueil chaleureux des organisateurs, des exposants et du public. 

Nous remercions toutes les personnes qui sont venues nous voir.
Je remercie particulièrement César, notre photographe et notre charmante hôtesse qui nous ont suivi toute cette journée.

 
Pony Alcyone promène notre hôtesse.

mercredi 1 février 2017

La pony dans la vie de tous les jours.

Quand la pony n'est pas avec son Maître, elle a une activité sociale.
Elle travaille pour une société privée. 

Elle doit se lever de bonne heure, vers 6h du matin et partir pour son travail. 
Toute la journée, elle s’affaire dans son rôle social. Cela lui arrive de ne pas rentrer le midi et de se débrouiller pour manger en vitesse. Quand elle rentre à la maison, le soir après sa journée, elle est bien fatiguée. Il est souvent plus de 21 h. Elle se déshabille, prend une douche, puis mange ce que lui a préparé son Maître. 
Elle part ensuite se coucher, et attachée dans son cachot, elle peut se reposer de sa journée.
 

Pour la pony, la vie sociale n'est pas facile à gèrer, car il lui reste peu de temps pour penser et tenir son statut d'animal.
 

Les quelques week-ends durant lesquels le driver de la pony peut pratiquer avec son animal, sont donc les bienvenus. 
Cela nécessite de tenir un calendrier et de prévoir des dates pour le déroulement des activités et leur organisation en intérieur ou en extérieur.
C’est donc la vie sociale de la pony qui rythme notre activité...


Scarification réalisée sur le dos de la pony Alcyone 
par son Maître Paul.